Ripailles et rogations : Que mangeait-on au Moyen-âge ?


À quoi ressemblait la cuisine du Moyen Âge en Pays de France ? Quels étaient les ustensiles utilisés ? De quels plats raffolait l’homme médiéval ? Comment conservait-il les aliments ? Quelles étaient les techniques de cuisson ? Les moines, les paysans, les notables et seigneurs mangeaient-ils la même chose et de la même manière ? Quelles étaient les contraintes au quotidien imposées par l’Église ? Autant de questions auxquelles l’exposition Ripailles et rogatons se propose de répondre avec l’appui des collections d’ARCHÉA et des nombreux prêts d’autres musées : musée départemental de l’Oise à Beauvais, musée d’art et d’archéologie de Senlis, musée national du Moyen Âge – musée de Cluny, unité archéologique de Saint-Denis. Retour sur une savoureuse époque !

Par une approche dynamique et sensorielle, cette exposition qui s’adresse à tous les publics vise à appréhender les plaisirs et les goûts de la cuisine médiévale.

Organisée selon un parcours thématique, elle s’attache à définir d’une part comment et de quoi se nourrit l’homme du Moyen Âge et d’autre part dans quel cadre et de quelle manière il mange. Elle rappelle aussi le rôle dominant de l’Église sur l’alimentation et renseigne sur les différentes pratiques paysannes ou bourgeoises.

Comment Cuisine-t-on au Moyen Âge ?

La cuisine du Moyen-âge était principalement composée de viandes, de pain et de pâtisseries. Elle était faite de plats en sauces, de ragoûts et de pâtés.

Il y avait peu de gras et pas de sucre. 

L’alimentation des paysans est surtout constituée de céréales (seigle et avoine) sous forme de pain, de bouillie ou de pâtes, de soupe de légumes, de féculents, de fromage et de vin.

Les élites mangent du pain blanc, de nombreuses viandes issues de la chasse ou d’animaux domestiqués, du poisson, des fruits, du fromage.

Durant les repas du Moyen Âge, les aliments n’étaient pas servis sur des assiettes, mais sur des tranchoirs. Il s’agissait de planches en bois sur lesquelles était posée une tranche épaisse de pain rassis, qui absorbait la sauce.

Une exposition organisée selon un parcours au sein duquel les cinq sens du visiteur seront éveillés : présentation du matériel archéologique, mise en scène des aliments et des saveurs médiévales appuyée par une scénographie interactive : bornes de senteurs aromatiques, odeurs de plats cuisinés, ambiance sonore…

Au centre de l’exposition, deux reconstitutions aborderont la cuisine et la table en milieu paysan et en milieu bourgeois : deux univers et modèles alimentaires différents qui renseignent sur le rôle de certains aliments et certaines pratiques comme facteurs sociaux.

Exposition jusqu’ au 21 septembre 2022
1 rue des Pilliers
95200 Sarcelles

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Funérailles de la Reine d’Angleterre, les détails de la grande tradition respectés

Funérailles de la Reine d’Angleterre, les détails de la grande tradition respectés

810 vues
23 septembre 2022 0

Les funérailles d’État de la reine Elizabeth II ont eu lieu à l’abbaye de...

Jubilé impérial à Rueil Malmaison : vive l’ampleur

Jubilé impérial à Rueil Malmaison : vive l’ampleur

884 vues
16 septembre 2022 0

200 ans après sa mort, Napoléon Bonaparte fait toujours se déplacer les foules. En...

Lyon par delà les générations

Lyon par delà les générations

4427 vues
2 septembre 2022 0

Du haut de plus de mille ans d’histoire, le Vieux Lyon nous contemple !...