Tourisme spatial : comment Branson a gagné son pari contre Jeff Bezos


Le célèbre milliardaire anglais Richard Branson a rejoint l’espace, dimanche 11 juillet dernier, à bord de sa propre fusée, rapprochant encore un peu plus l’ astrotourisme (le tourisme spatial) de la réalité et battant ainsi à plates coutures son extrêmement riche rival, Jeff Bezos.

Richard Branson, presque 71 ans, et cinq coéquipiers de sa société de tourisme spatial Virgin Galactic ont ainsi atteint une altitude de 86 km au-dessus du désert du Nouveau-Mexique – assez pour vivre trois à quatre minutes d’apesanteur et assister à la courbure de la Terre – puis ont plané de retour à la maison pour un atterrissage sans incident sur piste.

« C’était juste magique« , a déclaré un Branson en liesse à son retour à bord de l’avion spatial blanc étincelant, nommé Unity.

Ce bref vol spatial de haut en bas, qui n’a pris qu’environ 15 minutes, soit à peu près aussi longtemps que le premier vol spatial américain d’Alan Shepard en 1961 – est une éclatante victoire commerciale pour Virgin Galactic, qui prévoit de commencer à commercialiser ces balades dans l’espace dès l’année prochaine.

Richard Branson est devenu la première personne à décoller dans son propre vaisseau spatial, battant Jeff Bezos, la personne la plus riche de la planète, de neuf jours. Il est également devenu le deuxième septuagénaire à aller dans l’espace, l’astronaute John Glenn ayant lui volé sur la navette spatiale à 77 ans en 1998.

Beau joueur, Bezos a envoyé ses félicitations au vainqueur, avec ces mots : « J’ai hâte moi aussi de rejoindre le club ! » – sans oublier de mentionner sur Twitter les façons dont il pense que les promenades touristiques de son entreprise seront meilleures.

Avec environ 500 personnes en spectateurs, y compris la famille de Branson, Unity a été transporté dans les airs sous un avion à double fuselage. Puis, à une altitude d’environ 13 km, Unity s’est détaché du vaisseau-mère et a déclenché son moteur, atteignant plus de Mach 3, soit trois fois la vitesse du son.

Mike Moses, un cadre supérieur de Virgin Galactic, a déclaré qu’à part quelques problèmes avec la transmission d’images vidéo depuis l’intérieur de la cabine, le vol était parfait et le navire avait l’air impeccable.

« C’était une réalisation incroyable », a déclaré admiratif l’ancien astronaute canadien Chris Hadfield, ancien commandant de la Station spatiale internationale. «Je suis désormais impatient de découvrir ce à quoi cette porte ouverte vers l’espace va mener maintenant. C’est un grand moment pour le tourisme« .

Branson a déjà expliqué son intention d’utiliser ce vol réussi comme lancement non officiel de l’activité de tourisme spatial de Virgin Galactic. La compagnie a reçu le feu vert de la Federal Aviation Administration des États-Unis le mois dernier pour exploiter un service commercial, dernier obstacle sur la voie du transport de jusqu’à six passagers payants sur chacun de ses futurs vols.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La spectaculaire dégringolade du Tourisme chinois

La spectaculaire dégringolade du Tourisme chinois

1553 vues
27 septembre 2021 0

Le groupe chinois HNA, ce puissant conglomérat touristique devenu empire à coups d’acquisitions, vient...

Enfin les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs européens

Enfin les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs européens

2275 vues
22 septembre 2021 0

Les autorités américaines ont confirmé que les restrictions de voyage liées à la Covid-19...

Tourisme & transport : Quelle est la bonne attitude quand un enfant pleure dans l’avion ?

Tourisme & transport : Quelle est la bonne attitude quand un enfant pleure dans l’avion ?

2357 vues
21 septembre 2021 0

Rien de pire, pour certains passagers en avion, que de se trouver à proximité...