Que pourrait-être demain dans le tourisme ?


Un excellent article de Chantal Neault paru dans le Réseau de veille en tourisme de la chaire de tourisme Transat m’a permis d’infléchir ma position concernant le devenir de la profession.

Jusqu’à présent de ne voulais pas chercher à deviner ce que pourrait être demain dans le monde du tourisme, mais cette réflexion concrète m’a semblé être intéressante et cohérente, à partager, car elle se base sur des faits déjà existants.

L’article concernait le Canada francophone, mais je ne pense pas que les différences entre ces deux marchés soient très importantes, au point de modifier ce propos. Hormis peut-être des mentalités sensiblement différentes.

Nous sommes tous d’accord pour affirmer qu’il y aura, à une date encore inconnue, une après-Covid.

Dès lors que la reprise sera possible et pérennisée. À ce moment, les entreprises comme les salariés devront sortir de leur zone ce confort. Mais, sur quels critères se baser pour affronter sereinement l’avenir ?

La pandémie, les progrès technologiques, les changements sociétaux et environnementaux ont déjà eu des changements notables sur les compétences requises pour réussir le changement dans le milieu du travail.

Un premier point positif, ce renouveau se fera sur des bases connues. La Covid-19 n’a pas tout chamboulé radicalement. Elle a surtout fragilisé l’ensemble du marché du tourisme.
Un premier point important à noter : les jeunes de 16 à 25 ans ainsi que les femmes de tous âges n’ont pas retrouvé le niveau d’emploi d’avant le début de la pandémie.

Les progrès technologiques, comme l’automatisation, l’apprentissage statistique (intelligence artificielle qui se fonde sur des approches mathématiques et statistiques.) Réalité virtuelle.

Des techniques déjà existantes et connues qui feront une entrée progressive dans le milieu du tourisme. Pas vraiment une bonne nouvelle pour le marché de l’emploi.
Des changements quotidiens ont été amorcés durant la pandémie : télétravail, webinaires, formation en ligne mettront à mal le travail de routine au fur et à mesure que ces nouvelles technologies se mettront encore plus en place.

En corollaire, un dégroupement des tâches est à prévoir, ce qui impliquera un nombre croissant de travailleurs temporaires contractuels. Il faudra toutefois surveiller l’évolution du droit du travail en ce domaine en France.

Pour survivre dans cet environnement, il faudra savoir acquérir ou développer de nouvelles compétences, être rapidement adaptable. La polyvalence devra être de mise. Mais, il faudra également être résilients pour être en mesure de surmonter les chocs de ces modifications.

Le but des collaborateurs sera d’acquérir les compétences majeures, les plus importantes aux yeux de chaque entreprise et de les développer au quotidien.

En résumé, les moyens du tourisme resteront à priori assez limités, mais pour rester compétitives, les agences devront avoir les bonnes personnes possédant de bonnes compétences. De ce fait, la passion du métier devrait pouvoir perdurer encore longtemps.

Avec de plus de nouvelles compétences, pour encore plus de professionnalisme.

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & transport aérien : desserte des DOM-TOM, quelles solutions ?

Tourisme & transport aérien : desserte des DOM-TOM, quelles solutions ?

1972 vues
16 septembre 2021 0

La desserte des DOM-TOM a toujours été une source de discussions sans que l’on...

Pourquoi Bill Gates croit au rebond de l’hotellerie touristique

Pourquoi Bill Gates croit au rebond de l’hotellerie touristique

1602 vues
15 septembre 2021 0

Fondateur de Microsoft, le richissime Bill Gates, à travers sa filiale Cascade Investment, vient...

Tourisme & Coronavirus : Les cas au sud-est de la Chine ont plus que doublé alors que Delta se propage

Tourisme & Coronavirus : Les cas au sud-est de la Chine ont plus que doublé alors que Delta se propage

1745 vues
14 septembre 2021 0

Les nouvelles infections locales à la Covid-19 ont plus que doublé dans la province...