Les tensions internationales s’invitent sur le plus grand salon du tourisme au monde


Cette année, sur le salon ITB Berlin, la Géorgie avait le privilège d’être le pays invité, un choix mérité mais qui pouvait être aussi un message politique, car malheureusement, peu s’en souviennent, la Géorgie a eu le malheur d’être un des premiers pays de l’ancienne Union Soviétique à avoir été partiellement envahi par les troupes russes qui occupent de force depuis août 2008 deux régions de la Géorgie, l’Ossétie-du-Sud et l’Abkhazie que la Russie a transformées en pseudo républiques indépendantes que personne n’a reconnues. Exactement le même scénario que la Russie essaye de mettre en place en Ukraine, mais cette fois-ci le monde occidental n’a pas fermé les yeux.

Et l’Ukraine même sur le front du tourisme n’a pas baissé les bras. Deux grands slogans ornaient son stand à ITB Berlin « Be brave, support Ukraine » et « Ukrainian Bravery needs your voice ».

Sur ce stand l’Ukraine avait installé un grand panneau blanc ou chacun pouvait inscrire quelques mots de soutien au courage de ce pays qui se bat pour sa liberté.

Ce panneau sera précieusement gardé pour être de nouveau exposé après la victoire, nous a précisé Mariana Oleskiv, la Directrice Générale de l’Agence Ukrainienne du Tourisme, qui a présenté un film condensant quelques-uns des plus beaux paysages et sites de son pays, témoignage d’une richesse touristique exceptionnelle d’avant-guerre.

Puis dans un speech plein d’émotion, Mariana Olevskiv a expliqué que malgré la guerre, il fallait aller de l’avant et que ses équipes travaillaient actuellement sur le futur du tourisme en préparant tous les plans pour remettre en état tous les parcs nationaux incluant aussi la Crimée, avec un angle « totalement durable et écologique » et ce, dès la fin de la guerre, ou plutôt « au lendemain de la Victoire ».

Pour elle le tourisme vert sera le marqueur de la renaissance du tourisme en Ukraine. Une détermination, un courage et une émotion longuement salués par l’assistance.

Lors de la traditionnelle soirée d’ouverture du salon qui se tient strictement sur invitation et qui rassemble les officiels et les principaux dirigeants des grandes entreprises du tourisme ainsi que quelques membres de la presse internationale, dont La Quotidienne, il y eut plusieurs interventions et discours avant la présentation sur scène d’artistes, musiciens, chanteurs, danseurs Géorgiens qui présentèrent de jolies facettes de leur pays, un véritable show tout à la gloire de la Géorgie et de son hospitalité.

Lors de son discours, Zurab Pololikashvili le Secrétaire Général de l’UNWTO (l’Organisation Mondiale du Tourisme), qui est lui-même Géorgien, a rappelé sous un tonnerre d’applaudissements que l’UNWTO avait suspendu l’adhésion de la Russie à cet organisme onusien.

Prenant la parole à sa suite, Robert Habeck, Vice-Chancelier de la République Fédérale Allemande, n’a pas mâché ses mots, « La guerre en Ukraine nous impose de nouveaux défis » ajoutant « La Géorgie aussi a dû supporter une invasion russe. Cette agression de la Géorgie a été le premier signal et le début de la politique de Poutine pour envahir ses proches voisins ».

Puis il a rappelé que le tourisme est un excellent moyen de procurer des ressources financières à de nombreux pays mais que c’était aussi le meilleur moyen de permettre des rencontres entre des peuples différents. « Le tourisme est de facto le contraire de la guerre ».

Dernier à s’exprimer, le Premier Ministre Géorgien, Irakli Garibashvili, après avoir présenté les grands traits de l’histoire de son pays, chrétien depuis le 12ème siècle et vraisemblablement lieu de naissance du vin depuis plus de 8.000 ans, a tenu à souligner l’objectif majeur de la Géorgie d’adhérer à l’Union Européenne.

« Nous disposons d’une économie qui se développe à très grande vitesse. Nous sommes un pays européen, et nous aspirons à devenir membre de l’UE ».

Par Frédéric de Poligny, depuis Berlin
Photos ©Frederic de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest

2473 vues
28 février 2024 0

Le tour opérateur TUI, présent à Brest depuis plus de 20 ans, va exploser...

Fusion Iberia-Air Europa : comment éviter le veto de l’UE

Fusion Iberia-Air Europa : comment éviter le veto de l’UE

2918 vues
27 février 2024 0

La Commission de l’Union européenne pourrait opposer son veto à la fusion entre Iberia...

Booking.com prend le bouillon : les raisons de la dégringolade

Booking.com prend le bouillon : les raisons de la dégringolade

1922 vues
26 février 2024 0

L’amende historique de près de 500 millions d’euros proposée par la CMNC à Booking.com...