Le Cambodge relance son tourisme, une belle opportunité pour la France


Cette semaine, le MEDEF a organisé le Forum d’Affaires France-Cambodge à Paris à l’occasion sous le patronage de SE Hun Manet, le Premier Ministre du Cambodge. Pour les autorités du Cambodge, il est temps que le pays rappelle aux grandes entreprises françaises l’énorme potentiel de ce petit pays dont l’économie redémarre à grande vitesse, avec une croissance de +5 % en 2023 et une estimation supérieure à 6,5 % pour 2024.

Le tourisme est une source de revenus importante pour ce pays francophile qui fut longtemps un Protectorat Français avant d’accéder sans violence à l’indépendance en 1953. « Ces liens historiques sont importants pour les deux pays » complétait Guillaume Linton, le président d’Asia, représentant Les Entreprises du Voyage.

Après l’épisode du Covid, tel un phénix, le pays s’est remis sur pied, et l’attrait culturel des sites archéologiques d’Angkor a fait revenir les touristes du monde entier, une énorme source de revenus pour la population, même si les chiffres d’avant dans le tourisme n’ont pas encore été totalement atteints.

Pour le tout nouveau gouvernement khmer, il est temps de booster l’économie et le tourisme en essayant d’attirer les visiteurs sur l’ensemble du territoire cambodgien qui possède de nombreux atouts méconnus, les plages et les bords de mer, la gastronomie, une nature riche et sauvage, et surtout une population particulièrement accueillante.

A l’occasion de ce forum France-Cambodge, Thierry Tea, le Vice-Président d’OCIC, Overseas Cambodian Investment Corporation, le plus grand conglomérat cambodgien, a accordé une longue interview exclusive à La Quotidienne.

Thierry Tea est un jeune et brillant entrepreneur franco-cambodgien, né à Paris il y a 42 ans, et qui entre autres activités, fut à 27 ans le plus jeune directeur d’une filiale d’Airbus, celle des Philippines, avant de créer sa propre compagnie aérienne…

Il est récemment revenu au Cambodge et a intégré OCIC au poste de vice-président.

OCIC, nous indique-t-il, a été créée en 2000 par Neak Oknnha Dr. Pung Kheav Se en tant que filiale de Canadia Group. OCIC est un pionnier dans le développement économique et social du Cambodge avec l’ambition de renforcer les liens avec les entreprises françaises.

OCIC a déjà investi plus de 10 milliards de $ au Cambodge dans l’immobilier, les infrastructures routières, les hôpitaux, l’éducation, les centres commerciaux et le tourisme. OCIC se veut au service de la population cambodgienne.

A Phnom Penh, la capitale, OCIC construit de nouveaux quartiers avec bureaux, logements, commerces, parcs et jardins sur deux grandes îles sur le fleuve.

Et pour permettre les liaisons avec le centre historique de la ville, OCIC a construit en 2023 deux ponts de dernière génération.

Plus de 30 projets immobiliers ont déjà été réalisés sur l’ensemble du Cambodge par OCIC et de nombreux autres sont en cours. L’Intercare Hospital et l’Olympia Médical Hub sont deux infrastructures médicales dernier cri réalisées par le groupe.

CamTech, l’Universite de Technologie de des Sciences et deux campus internationaux, dont l’École Française Internationale sont aussi à mettre au crédit d’OCIC.

Mais pour revenir aux investissements liés plus directement au tourisme, Thierry Tea nous confirme que le nouvel aéroport de Phnom Penh, le Techo International Airport, sera opérationnel courant 2025.

Conçu par l’agence britannique Foster + Partners, et construit par OCIC, Techo comporte 3 phases. La première opérationnelle en 2025 permettra d’accueillir jusqu’à 13 millions de passagers.

Les plans prévoient deux phases supplémentaires de développement, la deuxième portera sa capacité à 30 millions et la phase 3 montera la capacité à 50 millions !

Les phases 2 et 3 seront mises en œuvre au fur et à mesure de l’augmentation des besoins. A côté de l’aéroport, Airport City, est en cours de construction ? On y trouver ses hôtels, un centre de convention et de MICE, des bureaux, une zone résidentielle, un parc écologique des commerces …
Situé à 19 km de la Capitale, Techo Airport prendra immédiatement la place de l’ancien aéroport qui sera définitivement fermé.

Thierry Tea nous a confirmé que, le matin même, lors du Forum, OCIC a signé avec la filiale Travel Retail du Groupe Lagardère associée avec son partenaire local HSC, l’accord pour la gestion des Duty-Free de l’aéroport.

« Puis précise-t-il, pour le secteur hôtelier, OCIC a gère plusieurs établissements sous l’enseigne Dara, avec 9 boutiques-hôtels, de niveau 3 et 4 étoiles.

A Sihanoukville, sur la côte, l’Independence, est l’iconique établissement de style colonial qui a vu passer tous ceux qui comptaient dans les années soixante. Même Jackie Kennedy y aurait séjourné ».

A Siem Reap, point de départ des visites des temples d’Angkor, Ocic va inaugurer cette année « l’Angsana Siem Reap by Dara », une halte de luxe dans un cadre enchanteur, qui représente tout le charme et l’élégance de l’hospitalité cambodgienne.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme et nautisme : un danger de plus pour l’environnement ?

Tourisme et nautisme : un danger de plus pour l’environnement ?

2979 vues
21 juin 2024 0

L´enjeu est de taille quand on sait les ravages que peut occasionner la pollution...

La médiation touristique : pour qui ? pourquoi ?

La médiation touristique : pour qui ? pourquoi ?

2598 vues
20 juin 2024 0

La Médiation du Tourisme et du Voyage (MTV) a été créée le 18 juillet...

Le GDS Sabre veut révolutionner le service Conciergerie dans l’industrie du tourisme

Le GDS Sabre veut révolutionner le service Conciergerie dans l’industrie du tourisme

2563 vues
19 juin 2024 0

Le GDS Sabre  vient d’annoncer le lancement de SynXis Concierge.AI, une solution innovante exploitant...