La Thaïlande et le Cambodge font revivre une ancienne ligne ferroviaire


Depuis des mois, on évoque souvent la Chine et sa nouvelle route de la soie. Pékin a déjà réussi à poursuivre la construction d’une ligne ferroviaire à grande vitesse qui devrait passer tôt ou tard à travers la Thaïlande. Pour le moment, les thaïlandais annoncent la reprise prochaine d’une voie ferrée qui reliera Bangkok à Phnom Penh. Cette liaison existait avant l’arrivée du régime sanguinaire des khmères rouges.

Le train circulait entre la Thaïlande et le Cambodge jusqu’à l’arrivée des khmères rouges

Le service entre les deux pays avait été suspendu au début des années 1970 lorsque la voie a été détruite pendant la guerre civile au Cambodge. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que la sécurité a été complètement rétablie avec la défaite du régime criminel des khmères rouges.

Cérémonie de réouverture d’une ligne ferroviaire

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen et son homologue thaïlandais, Prayuth Chan-ocha (photo ci-contre), ont assisté à la cérémonie de signature à un poste frontière thaïlandais avant de se rendre ensemble à la ville cambodgienne de Poipet dans un train offert par la Thaïlande.

Les deux dirigeants ont signé un accord sur l’exploitation de la liaison ferroviaire transfrontalière.

Bientôt une liaison Bangkok – Phnom Penh

Il est prévu de desservir Phnom Penh depuis Bangkok. Cependant, il n’y a pas encore de calendrier pour la réouverture de cette liaison, mais les dirigeants ont convenu d’une ouverture rapide.
La Thaïlande a contribué au financement de la ligne de chemin de fer cambodgienne et remettra également un train à quatre wagons.

Une connexion qui s’intègre à des projets chinois

La connexion serait intégrée aux plans régionaux visant à relier la majeure partie de l’Asie du Sud-Est continentale à Kunming, dans le Sud de la Chine, par le biais de ce qu’on a appelé le corridor économique du Sud.

Cette ligne de chemin de fer devrait se poursuivre jusqu’à Singapour via la Malaisie. Pour certains, les projets ferroviaires sont un symbole de l’influence croissante de la Chine.
Cette réouverture devrait permettre d’accélérer la circulation de marchandises entre les deux pays mais également attirer évidemment des touristes.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un tourisme en ruines au Pérou

Un tourisme en ruines au Pérou

2730 vues
11 janvier 2022 0

Quelque 447 800 personnes ont visité la citadelle inca du Machu Picchu en 2021,...

L’ Irlande assouplit ses exigences pour les voyageurs vaccinés

L’ Irlande assouplit ses exigences pour les voyageurs vaccinés

1389 vues
10 janvier 2022 0

Tourism Ireland s’est réjoui de la décision du gouvernement de lever les exigences supplémentaires...

La guerre entre la Chine et Omicron sonne le glas du tourisme à Hong Kong

La guerre entre la Chine et Omicron sonne le glas du tourisme à Hong Kong

1575 vues
3 janvier 2022 0

Le nouveau variant omicron est énormément plus contagieux que les variants précédents du coronavirus....