Déjà 1 milliard de pertes pour le propriétaire des hôtels Premier


Whitbread, une multinationale britannique de l’hôtellerie et de la restauration en Angleterre, vient d’annoncer publiquement des pertes de 1 milliard de livres sterling pour l’exercice 2020 décrivant notamment, pour ses hôtels Premier Inn, l’année passée comme la plus difficile de toute l’histoire, longue de plus de deux siècles.

Les revenus du groupe ont ainsi chuté de 72 % l’année dernière, pour atteindre 589 millions de livres sterling, alors que la pandémie de Covid-19 a décimé le secteur hôtelier britannique.

Alison Brittain, la directrice générale de Whitbread, a déclaré : « Le dernier exercice financier a été l’un des plus difficiles de nos 279 ans d’histoire, car nous avons été soumis à d’importantes restrictions liées à la pandémie de Covid-19, qui ont eu de nombreuses répercussions sur nos activités, nos clients et nos collaborateurs.

« Notre capacité à traverser cette période, grâce aux avantages de notre modèle opérationnel unique, à la force de la marque Premier Inn et à notre modèle de distribution directe leader sur le marché, nous a néanmoins permis de continuer à gagner des parts de marché importantes au Royaume-Uni.

« Notre exposition au secteur de l’hôtellerie économique qui se redresse plus rapidement, notre mix client résilient et opportunités accrues que la crise du Covid-19 a créées, nous placent en bonne position pour poursuivre cette surperformance.  »

Whitbread a quand à lui déclaré que 92 % de ses quelque 800 hôtels Premier Inn n’étaient pas ouverts, une hausse significative de la demande étant attendue avec la réouverture du secteur touristique le 17 mai prochain.

« Le programme de vaccination au Royaume-Uni signifie que nous pouvons nous réjouir de l’assouplissement prévu des restrictions gouvernementales à l’approche de l’été, la première étape importante étant le retour des clients de loisirs dans nos hôtels, et la réouverture complète des restaurants à partir du 17 mai« , a déclaré Brittain.

« Nous prévoyons un rebond important de la demande de loisirs dans nos lieux touristiques pendant l’été, suivi d’une reprise progressive de la demande de loisirs liée aux affaires et aux événements. »

En Allemagne, Whitbread a déclaré qu’elle restait confiante quant à l’opportunité de reproduire son modèle au Royaume-Uni. L’entreprise compte actuellement 30 hôtels opérationnels dans le pays, sur un total pour le groupe de  72 000 chambres et 800 hôtels dans le monde.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Cannes : les palaces de la Croisette prêts pour le festival

Cannes : les palaces de la Croisette prêts pour le festival

1089 vues
3 juin 2021 0

Annulé en 2020 puis différé de mai à juillet à cause de la pandémie...

Le taux d’occupation des hôtels de vacances remonte à 46 %

Le taux d’occupation des hôtels de vacances remonte à 46 %

1274 vues
18 mai 2021 0

Au niveau mondial c’est surtout grâce à la Chine et aux États-Unis que le...

Les palaces rouvrent enfin

Les palaces rouvrent enfin

1093 vues
3 mai 2021 0

Les palaces qui avaient dû majoritairement fermer leurs portes en l’absence de la clientèle...