Coup double pour Bordeaux : réouvertures de la Cité du Vin et des Bassins des Lumières


C’est un vrai doublet touristique et culturel que s’est offert Bordeaux ce week-end avec la réouverture simultanée de la Cité du Vin et des Bassins des Lumières, deux pôles d’attraction majeurs pour la ville. Les Bassins des Lumières y présentent au sein même de l’ancienne et gigantesque basse sous-marine construite par l’Allemagne lors de la deuxième guerre mondiale, une superbe mise en images de l’œuvre de Salvador Dali, le maitre catalan du surréalisme, et une autre consacrée à celle de Gaudi, le génial et visionnaire architecte barcelonais, père de l’iconique Sagrada Familia.

Pour la Cité du Vin, les mois de fermeture ont permis un renouvellement de son Exposition Permanente dont la nouvelle scénographie intègre la mise en place d’un certain nombre de contenus inédits.

Les Bassins des Lumières, Dali et Gaudi

C’est aux Carrières des baux de Provence qu’est né le concept d’une projection d’œuvres d’artistes majeurs sur les parois, murs et plafonds, d’un lieu clos aux surfaces restées brutes. Le succès a été tel que bientôt d’autres lieux se sont à leur tour prêtés à de telles expositions.

A Bordeaux, quatre des alvéoles de l’immense volume de béton brut qui ont servi d’abri aux sous-marins de l’Allemagne nazie, ont été reconverties en un impressionnant lieu pour ces expositions immersives où les images projetées sur les immenses murs des alvéoles se reflètent sur l’eau des bassins.

Pendant plus d’une demi-heure un superbe montage animé des créations de Salvador Dali rend hommage à cet artiste, dont l’imagination sans limite et les grandes connaissances philosophique et scientifique l’ont emmené sur les chemins du surréalisme, du cubisme, du futurisme et du réalisme.

Cette fabuleuse immersion dans le monde onirique de Dali est soutenue par la musique planante des Pink Floyd, un choix qui d’après Gian Franco Iannuzzi, le directeur artistique de l’exposition, n’aurait pu que plaire à Dali lui-même !

Une belle réussite et un joli choc émotionnel pour tous ceux qui apprécient l’œuvre du maestro de Portlligat.

A la suite de la projection des images de Dali, c’est au tour de celle consacrée à Antoni Gaudi (1852_1926) qui pendant une bonne dizaine de minutes entraine le spectateur dans le monde de cet architecte « moderniste » dont l’imagination créatrice a réalisé les plus beaux bâtiments de Barcelone comme la Pedrera aussi appelée la Casa Milà, et la Cathédrale de la Sagrada Familia, son œuvre ultime dont les travaux continuent encore de nos jours.

Pour Gaudi la cohabitation d’un bâtiment et de son mobilier était une évidence et il l’appliqua partout.

Délaissant lignes droites et angles droits, sa version personnelle de l’Art Nouveau qui fut la base du modernisme catalan, a mis en valeur la beauté de courbes, de formes et de volumes ondulants et asymétriques.

Il introduisit aussi à profusion l’utilisation de matériaux variés, mélangeant la céramique, le verre, la ferronnerie et les plus beaux des bois.

La Cité du Vin, renouveau de son Exposition Permanente

En six ans d’existence, la Cité du Vin a accueilli plus de 6 millions de visiteurs, un beau succès que la fondation qui la gère a décidé de booster en réaménageant l’étage de l’exposition permanente pour y créer plus d’émotion, améliorer la fluidité du parcours et offrir plus d’expérience tout en diminuant le côte « pédagogie pure » de certaines zones.

Sur près de 3.000m2 le visiteur découvre les multiples facettes du vin en commençant par la vigne, sa culture et son impact dans l’histoire des hommes et des territoires.

Des zones mettent en avant les techniques de l’élaboration du vin, la variété des cépages, l’art de servir et de déguster le vin… Tout cela en faisant appel aux technologies numériques et interactives les plus récentes.

Les ateliers des 5 sens qui permettent à chacun de tenter de découvrir les subtils arômes des vins, ateliers qui ont toujours eu un grand succès auprès des visiteurs adultes et enfants confondus, ont été bien entendu conservés, comme aussi l’atelier « ça tourne » où nous est présenté un panel de scènes culte du cinéma toutes liées au vin.

Parmi les nombreuses nouveautés à ne pas manquer, l’atelier « à table » et la très amusante carte en relief animée qui fait défiler les terroirs et appellations des vignobles de la région bordelaise.

Pour profiter pleinement de ce parcours initiatique qui comprend près de 18 espaces thématiques et qui offre au visiteur une multitude d’expériences ludiques individuelles ou familiales, immersives et multisensorielles, chaque visiteur reçoit un « compagnon de visite » avec son casque audio, qui permet de déclencher les animations et une écoute des commentaires associés dans une des huit langues proposées, la petite nouvelle en 2023 étant le portugais.

Photos ©Frederic de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Air Antilles reprend ses vols en ce mois de juin

Air Antilles reprend ses vols en ce mois de juin


18 juin 2024 0

Après avoir annoncé l’obtention réussie de son Certificat de Transport Aérien (CTA) le 23...

Le tourisme, une vraie chance pour la France

Le tourisme, une vraie chance pour la France


17 juin 2024 0

A l’issue du Séminaire de la Confédération des acteurs du tourisme (CAT) qui se...

Moby Lines sublime la Corse

Moby Lines sublime la Corse


14 juin 2024 0

Moby Lines renforce sa présence en Corse et la nouvelle ligne Gênes – Ajaccio,...