Coup de plume de Pierre Doulcet : L’hypocrisie… ça suffit !


DoulcetLa semaine prochaine à la Porte de Versailles se tiendra ce qui se positionne comme le plus grand rassemblement annuel des professionnels du Tourisme dans notre pays.

Et même si l’IFTM n’a plus – et de très loin – le côté convivial de son prédécesseur Top Résa, il n’en demeure
pas moins l’endroit adéquat pour faire le point sur l’activité de ce métier.

Or justement cette année, le moins que l’on puisse dire, c’est que pour la profession le constat semble se partager entre grimaces et angoisses.

Grimaces lorsque l’on observe le thermomètre des chiffres d’affaires et le nombre de clients alors que l’on apprend que plus de 1,2 million de ménages négocient en ce moment délais et remises d’impôts.

De plus, le prochain bouleversement des tranches que l’on vient de nous annoncer cette semaine ne va pas arranger les affaires en général. Et donc le pouvoir d’achat de la clientèle des agences et des différents réseaux de distribution.

Reste que cela nous donne tout de même des indices instructifs à prendre en compte en cette rentrée de septembre.
Une rentrée avec un chômage toujours en croissance, (500.000 en plus depuis mai 2012) avec en prime, un niveau de vie en baisse de 1 % par an depuis deux ans, ramenant en conséquence notre richesse par habitant à 6 % en dessous de la moyenne des pays développés !

Ne souhaitant pas en rajouter en vous évoquant d’autres statistiques du même tonneau, je préfère passer immédiatement à la séquence de notre ministre fantôme !

Lors de cet IFTM, notre nouveau ministre du Tourisme, un certain Mathias Fekl, d’une discrétion pour l’heure inédite depuis son entrée en fonction, va devoir fatalement faire son apparition à la Porte de Versailles.

Espérons simplement que ce jeune spécialiste de cabinets politiques, bardé de diplômes et ne connaissant apparemment rien au tourisme, voudra bien pour une fois nous épargner le bla bla habituel et les cocoricos d’usage dans ce genre de manifestation.

Dans le climat économique et psychologique que la profession traverse actuellement, ce numéro d’hypocrisie officiel paraîtrait pour le moins indécent.

Il en va de même pour les représentants des organismes professionnels de ce métier. Il serait de bonne tenue qu’ils fassent preuve de pugnacité à son endroit.

Lors de cette première confrontation, il en ira également de leur propre crédibilité …

Ils pourraient, d’ailleurs au passage, en profiter pour lui demander des nouvelles de ces fameuses Assises du Tourisme dont on ne parle plus……

Maintenant abordons le côté angoisse…

Et là je souhaite d’entrée que disparaisse à l’occasion de cet IFTM, cette hypocrisie du non-risques dans laquelle on baigne trop souvent dès que l’on évoque la situation dans laquelle se trouve un certain nombre de destinations victimes des activités barbares de la Deach !

Hypocrisie d’ailleurs stupide dont les candidats à l’évasion ne sont nullement dupes.

Justement à propos de cette nouvelle appellation  » Deach « , il faut reconnaître qu’en matière d’hypocrisie linguistique afin de ne point froisser les âmes sensibles il fallait posséder un talent de faux derche !

Jugez plutôt.

Sous cette appellation se cache en effet l’ignoble État Islamique en Irak. Ce qui change tout, vous en conviendrez !

Pour ma part, et face à cette horreur j’estime très franchement que les récents égorgés et autres décapités ne méritent vraiment pas une telle pudibonderie dans le maniement du vocabulaire.

Et ce d’autant plus qu’elle n’évitera jamais une baisse supplémentaire probable du tourisme vers certaines destinations du feu printemps arabes fatalement contaminées par cette

Sur cette réalité dramatique on aimerait donc vraiment que, du 23 au 26 septembre, ce sujet brûlant et dérangeant soit franchement mis à l’ordre du jour de ces journées.

Y compris chez les exposants concernés et parmi les visiteurs.

Des journées riches en d’autres interrogations et la aussi sans hypocrisie, allant du penchant suicidaire d’Air France aux ravages d’Ebola en Afrique avec les retombées inévitables pour l’activité de la profession dans ces régions, en passant par la véritable situation de grandes entreprises comme le Club Med, FRAM et autres TUI sans omettre, en bouquet final, le naufrage financier de la SNCM .

Pourquoi le nier. Cela va mal même dans nos têtes. L’hypocrisie …ça suffit !

Pierre Doulcet

Ps. Et comme toujours: pdoulcet@me.com





    2 commentaires pour “Coup de plume de Pierre Doulcet : L’hypocrisie… ça suffit !

    1. Bonjour Monsieur DOULCET,
      que j’aime votre tribune
      vous avez une chance inouï, vous avez le droit à la parole

      Notre profession est en danger, oui peux être…
      mais que fait la profession ? RIEN

      Nos TO sont les premiers à vouloir nous tuer,
      combien d’exemples à vous communiquer ?
      des dizaines.

      je serais à IFTM le jeudi 25 septembre et si vous aviez du temps pour une brève rencontre
      cordialement

      Christian BRAGARD
      112 VOYAGES

    2. Bonjour,

      Difficile de rajouter des éléments à cet article qui a le mérite de bien poser la situation générale ! A signaler tout de même que notre voisin espagnol fait une année touristique exceptionnelle et que les prix de l’immobilier cessent enfin de baisser ; un bon espoir ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’aéroport de Dubaï encore sur la plus haute marche

L’aéroport de Dubaï encore sur la plus haute marche

20139 vues
19 avril 2024 0

L’Airports Council International (ACI) a publié la liste préliminaire des 10 aéroports les plus...

Dubaï sauvée des eaux

Dubaï sauvée des eaux

2521 vues
18 avril 2024 0

L’équivalent d’un an de pluie a déclenché d’immenses crues soudaines à Dubaï depuis mardi,...

Le fonds Certares offre 125 millions d’euros pour FTI Voyages

Le fonds Certares offre 125 millions d’euros pour FTI Voyages

2551 vues
17 avril 2024 0

FTI Greoup, le troisième plus grand tour-opérateur d’Europe derrière Der Touristik et TUI, a...