Calme plat pour l’hôtellerie française


Le mois de février 2024 fut un mois relativement calme pour l’hôtellerie française qui affiche 53 % d’occupation en ce mois de février 2024, soit un niveau inférieur à l’année dernière (-2 %) et également inférieur à l’hôtellerie européenne qui a affiché un taux d’occupation de 63 % contre 61 % l’année précédente.

En effet, l’activité de l’hôtellerie française a été perturbée par les mouvements sociaux et une météo moins clémente qu’en février 2023 impactant les destinations loisirs.

Selon STR, la France affiche un taux d’occupation inférieur de 10 points par rapport à la moyenne des autres destinations européennes, et se positionne à des niveaux similaires à ceux enregistrés en Suisse, en Autriche ou encore au Portugal.

La recette moyenne par chambre louée a légèrement augmenté. Le prix moyen s’est établi à 102€ HT en février 2024, soit une hausse de 1 % par rapport à l’an passé, avec un RevPAR en légère diminution par rapport à 2023 de l’ordre de 54 €HT.

« L’année 2024 a commencé de manière relativement calme pour l’hôtellerie française. Nous restons confiants pour la suite de ce premier semestre 2024 grâce à la reprise attendue des évènements professionnel qui profiteront aux destinations urbaines, et aux ponts de la première quinzaine de mai qui permettront de dynamiser l’hôtellerie de loisirs» commente Olivier Petit, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie.

Paris est tragique

Le taux d’occupation dans la capitale a atteint 70 %, soit une baisse de 2 % par rapport à 2023, similaire à la tendance observée en janvier 2024.

Cette baisse a davantage impacté l’hôtellerie Economique et Milieu de Gamme, avec des diminutions respectives de -5 % et de -2 %. A contrario, les hôtels des segments supérieurs ont affiché de meilleures progressions d’occupation allant jusqu’à 5 %.

Selon le CRT Île-de-France, sur les deux premiers mois de l’année la fréquentation touristique a augmenté de l’ordre de 1% sur la clientèle française et de 2 % sur la clientèle internationale grâce à la tenue de plusieurs évènements tels que la 60ème édition du Salon de l’Agriculture ayant réuni plus de 600 000 visiteurs.

La Province également au ralenti

En février, l’hôtellerie de Province a enregistré un taux d’occupation de 50 %, en baisse de 3 % par rapport à l’année précédente.

« Plusieurs évènements professionnels porteurs tels que l’Eurobois à Lyon et le SIPRHO à Montpellier ont réuni plusieurs dizaines de milliers de participants. Néanmoins, l’hôtellerie d’affaires a subi un recul de sa fréquentation causé, comme à Paris, par les blocages routiers des agriculteurs compliquant les déplacements » poursuit Olivier Petit.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Hyatt atteint les sommets

Hyatt atteint les sommets

2377 vues
22 mai 2024 0

Hyatt Hotels Corporation vient d’annoncer ses résultats du premier trimestre 2024, démontrant que son...

Renouveau de la règlementation Tourisme, l’ Umih applaudit des deux mains

Renouveau de la règlementation Tourisme, l’ Umih applaudit des deux mains

2017 vues
14 mai 2024 0

Très attendu depuis fin 2020, le comité interministériel du tourisme (CIT) s’est finalement tenu...

Comment Kerzner promeut Siro et ouvre à Los Cabos et à Riyad

Comment Kerzner promeut Siro et ouvre à Los Cabos et à Riyad

2337 vues
13 mai 2024 0

Après l’inauguration réussie de son premier établissement de la marque Siro, Kerzner International annonce...