A Monaco, pourquoi la SBM doit augmenter ses suppressions de postes


La SBM, principal acteur du tourisme monégasque avec ses places (Hôtel de Paris, Hermitage, …), ses casinos et autres, qui a déjà négocié 189 départs volontaires estime que ce nombre pourrait être insuffisant…  

Jean-Luc Biamonti, le président-délégué, avoue qu’il faudra aller au-delà face à ce qui sera l’un des pires exercices de la SBM.

Et le nouvel exercice qui démarre dans un mois s’annonce tout aussi problématique avec l’absence de la clientèle privilégiée par la Principauté à dominante internationale et à haut revenu.

Cette clientèle fait cruellement défaut et la seule clientèle française voire italienne, en raison de la proximité, ne sera pas suffisante pour combler ce manque.
La SBM, avec l’emploi (plus de 4.000 collaborateurs directs et indirects), est l’une des principales locomotives économiques de la Principauté.

MB





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bientôt le 7ème Salon International du Tourisme de Cannes

Bientôt le 7ème Salon International du Tourisme de Cannes

1129 vues
29 septembre 2022 0

La 7 e édition du Salon International du Tourisme de Cannes se déroulera cette...

Nice peut-elle disparaitre du marché du tourisme d’affaire ? Le constat de Denis Zanon

Nice peut-elle disparaitre du marché du tourisme d’affaire ? Le constat de Denis Zanon

2039 vues
28 septembre 2022 0

A la tête de l’Office de Tourisme de Nice puis de l’Office de Tourisme...

Monaco : pourquoi Jean-luc Biamonti quitte la SBM

Monaco : pourquoi Jean-luc Biamonti quitte la SBM

2005 vues
26 septembre 2022 0

En présentant un bilan de bonne santé économique, Jean Luc Biamonti qui préside depuis...