Voyages en avion : où sont partis les Français en 2021


Alors que le gouvernement lutte toujours avec acharnement contre la pandémie de covid-19 et ses variants, les Français sont néanmoins, contre toutes attentes, partis en vacances en 2021. Ainsi 59 % d’entre eux ont voyagé l’été dernier (contre 45 % en 2020).

Interrogé par La Quotidienne, Fabrice Dariot, le président du site Bourse des vols, spécialisé dans le vol sec, dresse un bilan de l’année écoulée.

« En matière de vols secs au départ de la France ; les valeurs refuges de l’année 2021 furent, incontestablement :
– Les DOM-TOM,
– L’Afrique Noire, avec une performance remarquable pour deux pays : la Côte d’Ivoire et le Sénégal« .

Le soleil lointain est quant à lui resté ouvert aux fêtards, avec en premier lieu, selon les chiffres de BDV : Dubaï, Mexique et la République Dominicaine.

Les départs ont été plus nombreux chez certaines populations, notamment les franciliens et on observe également des velléités plus importantes chez les plus jeunes (74 % des 18-24 ans), les familles (66 %) et les personnes appartenant aux catégories socio-professionnelles plus élevées (71 %).

On relèvera ainsi quelques points saillants de l’année 2021 vs 2020 :

– La Grèce, avec son soleil ouvert et européen, fut la star de l’été;

– la forte baisse de l’Italie aux nombreuses et changeantes restrictions sanitaires.

– Sur les Antilles françaises : forte fut la demande. Le rythme des ventes resta calé sur les restrictions sanitaires de l’été et la vague de mouvements sociaux et radicaux de l’automne.

– La belle reprise des USA : gros boom dès la réouverture des frontières, à l’annonce du mois d’octobre.

« Il y avait un beau réservoir de voyages en souffrance depuis 18 mois qui s’est déversé d’un coup d’un seul, précise Fabrice Dariot.

– Au Maroc, les voyageurs français ont connu un véritable ascenseur émotionnel avec la succession d’ouvertures et de fermetures ajoutée à la confusion des vrais-faux tarifs réduits de la RAM (Royal Air Maroc) au mois de juin.

Et parmi les champions de la crise, BDV souligne les « increvables » de 2021, ceux qui font mieux que 2019 : à savoir, la Guadeloupe, le Mexique et Dubaï.

Ainsi que ceux qui résistent fort bien versus 2019 : les Canaries, la Corse, la Grèce et la Martinique.

Côté tarifs

« Le panier moyen fut en hausse, ce qui laisse apparaitre une légère hausse des tarifs en long-courrier et des achats de vols long-courriers en rattrapage des longues périodes de confinement« .

Propos recueillis par PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi KLM va renouveler toute sa flotte Long-courrier

Pourquoi KLM va renouveler toute sa flotte Long-courrier

2519 vues
2 octobre 2023 0

KLM prévoit de renouveler sa flotte long-courrier d’ancienne génération avec des avions de la...

Transport aérien : une taxe peut-elle en cacher une autre ?

Transport aérien : une taxe peut-elle en cacher une autre ?

2555 vues
29 septembre 2023 0

La présentation officielle du budget de loi de finances 2024 confirme l’abandon, réclamé par...

Reprise des ex-salariés Alitalia : le casse-tête de Lufthansa

Reprise des ex-salariés Alitalia : le casse-tête de Lufthansa

2778 vues
26 septembre 2023 0

Grise mine à la direction de Lufthansa qui va devoir absorber 250 travailleurs licenciés...