Une fin d’année bien compliquée pour l’industrie du Tourisme


Les décisions gouvernementales d’hier 1er décembre relatives aux conditions de déplacement à l’étranger sont particulièrement inquiétantes pour le secteur du tourisme qui était en phase de reprise d’activité :

La France va perdre de son attractivité (test PCR obligatoire pour les visiteurs doublement vaccinés hors UE).
Les départs vers l’Île Maurice sont interdits par la France et ceux vers le Maroc sont interdits par le Maroc. La situation sociale aux Antilles françaises est instable.
Ces trois destinations sont parmi les destinations long et moyen-courrier les plus demandées en hiver.

Selon Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage : « Ces dispositions sont difficiles à comprendre. Malgré les engagements pris, elles n’ont fait l’objet d’aucune concertation européenne. Elles semblent relever d’une application affolée du principe de précaution.

Il va falloir s’habituer à vivre et à se déplacer avec le Covid et ses nouveaux variants qui seront de plus en plus fréquents. »

Les Entreprises du Voyage ont alerté les ministres qui ont soutenu le secteur des opérateurs de voyages, Messieurs Le Maire, Griset et Lemoyne, sur l’urgence de remettre en place un dispositif fort de soutien qui permette de passer une fin d’année qui s’annonce très compliquée.

Le syndicat des tour opérateurs (Seto) rappelle que pour l’Afrique du Sud, le Botswana, l’Eswatini, l’Île Maurice, le Lesotho, le Malawi, le
Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe, les motifs impérieux s’appliquent ; les voyages pour motifs touristiques sont donc interdits jusqu’à nouvel ordre.

Les retours de ces pays à destination de la France ne sont possibles qu’à la condition que les voyageurs
– présentent avant le déplacement le résultat négatif d’un test PCR de moins de 48h ou d’un test antigénique1 de moins de 24h avant le déplacement,
– soient munis d’une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils acceptent qu’un test ou un examen de dépistage virologique puisse être réalisé à l’arrivée,
– se soumettent à l’obligation d’isolement stipulée par l’arrêté préfectoral avec
▪ test négatif = 7 jours d’isolement dans un lieu de son choix
▪ test positif = 10 jours d’isolement dans un hôtel désigné.

• Pour les retours des pays de l’Espace Européen, les voyageurs ne disposant pas d’un justificatif de statut vaccinal ou du certificat de rétablissement du SARS-Cov-2, devront présenter avant le déplacement le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique1 de moins de 24h avant le déplacement.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Star Cruises et Dream Cruises, droit vers le dépôt de bilan ?

Star Cruises et Dream Cruises, droit vers le dépôt de bilan ?

1308 vues
19 janvier 2022 0

Genting Hong Kong pourrait déposer une demande de liquidation provisoire après avoir été incapable...

Une semaine de quarantaine pour tous les touristes en Inde

Une semaine de quarantaine pour tous les touristes en Inde

1506 vues
18 janvier 2022 0

Tous les voyageurs arrivant en Inde en provenance d’une destination internationale s’isoleront obligatoirement pendant...

Le tourisme en Asie n’en finit toujours pas avec cette satanée Covid

Le tourisme en Asie n’en finit toujours pas avec cette satanée Covid

1530 vues
17 janvier 2022 0

Samedi 15 janvier dernier, l’Indonésie a signalé 1 054 nouveaux cas de Covid-19, la...