Un Canal du Midi pile à l’heure


Depuis le début de ce mois de juin 2020, les bateaux de plaisance peuvent de nouveau voguer sur ce petit bijou du sud de la France, les éclusiers ont repris leurs postes attendant de pieds fermes les nouveaux touristes vacanciers.

Imaginé, voulu puis réalisé par un entrepreneur de génie, Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi fût creusé entre 1666 et 1681. C’est le second canal français de l’histoire après le Canal de Briare, créé sous Henri IV mais presque six fois plus long.

Le Canal du Midi relie Toulouse à la mer Méditerranée depuis le xvIIe siècle. D’abord nommé « canal royal de Languedoc », les révolutionnaires le rebaptisent en 1789 « canal du Midi ».

À partir du xixe siècle, le canal latéral à la Garonne, qui double la Garonne de Bordeaux à Toulouse, prolonge le canal du Midi pour fournir une voie navigable de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée : l’ensemble des deux canaux est dénommé « canal des Deux-Mers ».

Depuis la loi du 27 novembre 1975, l’État est le propriétaire du canal du Midi et délègue sa gestion aux Voies navigables de France sous tutelle du ministère chargé de l’environnement.

Dès sa mise en service, le canal est utilisé pour le transport des voyageurs et du courrier. Le 7 décembre 1996, le canal et son système d’alimentation sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le canal du Midi est essentiellement utilisé par le tourisme, les loisirs et le logement. Il attire ainsi de plus en plus un tourisme fluvial, naviguant sur des bateaux de location, des bateaux-restaurants ou des bateaux-promenades.

Ce tourisme s’est développé à partir des années 1960 sous l’impulsion de Britanniques puis a explosé dans les années 1980. Plus fréquenté que la Seine, il assure à lui seul un cinquième du tourisme fluvial français, et 80 % des passagers sont étrangers, essentiellement des Allemands, des Suisses et des Britanniques.

Le canal du Midi s’inscrit dans les grandes réalisations de la fin du xviie siècle.

Il s’inscrit aussi dans la pensée de René Descartes qui pense que la Nature ne peut pas être contrecarrée mais qu’il faut l’utiliser, se l’approprier au sein de son système.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’Exposition Barbara Chase-Riboud à la Fondation Giacometti

L’Exposition Barbara Chase-Riboud à la Fondation Giacometti

526 vues
3 décembre 2021 0

Programmée jusqu’au 9 janvier prochain, cette exposition est une belle occasion de découvrir un...

Georgia O’Keefe : ses fleurs, paysages urbains et ses gratte-ciel

Georgia O’Keefe : ses fleurs, paysages urbains et ses gratte-ciel

1096 vues
19 novembre 2021 0

Le Centre Pompidou présente la première rétrospective en France de Georgia O’Keeffe (1887 –...

La Quotidienne a testé pour vous le Domaine des Remparts à Marrakech

La Quotidienne a testé pour vous le Domaine des Remparts à Marrakech

1257 vues
5 novembre 2021 2

Vous avez rêvé d’un séjour à Marrakech où vous pourriez aller à la découverte...