Surtourisme-flambée des prix : Airbnb montré du doigt par TUI


Sebastian Ebel, le PDG du plus grand voyagiste du monde, Tui, affirme que les manifestations aux îles Canaries ne sont pas contre le sur-tourisme mais plutôt à cause du manque de logements et du manque de réglementation des plateformes en ligne comme Airbnb.

Sebastian Ebel explique que « les gens manifestent en faveur d’un tourisme socialement responsable et économiquement réussi pour la population locale ».

Il ajoute que « la bonne image du tourisme ne doit pas être endommagée par le type d’excès qui se produisent. « Les îles Canaries sont depuis des années l’une des destinations préférées de nos clients. »

Le responsable explique que l’hébergement touristique type Airbnb « réduit non seulement l’offre d’hébergements mais augmente également les prix de ceux qui ne sont pas destinés au tourisme« .

Car même si un hôtel doit avoir une autorisation, en pratique n’importe qui peut accéder à ces plateformes.

Les hôtels eux fournissent des emplois et offrent des opportunités aux habitants.

Les déclarations de Sebastian Ebel ont été reprises par les principaux médias touristiques car il s’agit d’une des premières réactions énergiques du plus grand opérateur européen, avec lequel les destinations touristiques, notamment espagnoles, ont toujours entretenu des relations étroites et pacifiques.

Ebel révèle qu’il négocie en ce moment avec le gouvernement des îles Canaries pour fournir un logement à ceux qui travaillent dans le secteur touristique de l’archipel.

Et il affirme que quelque chose de similaire se produit en Grèce, pays où il est également en pourparlers.

« Nous proposons de vrais emplois et de vrais investissements dans la destination. Et en plus, c’est nous qui avons le plus de réglementations, de contrôles et de taxes», une question qui agite également tous les autres tour-opérateurs de la filière.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi la Thaïlande abandonne finalement son projet de taxe touristique

Pourquoi la Thaïlande abandonne finalement son projet de taxe touristique


17 juin 2024 0

La Thaïlande a abandonné son projet de mettre en place une taxe touristique de...

Comment les indépendantistes veulent mettre la main sur le tourisme à Barcelone

Comment les indépendantistes veulent mettre la main sur le tourisme à Barcelone


14 juin 2024 0

Le PSC de Barcelone (Parti des socialistes de Catalogne), dirigé par Jaume Collboni, est...

Tourisme au Kenya, un marché porteur qui sort ses griffes

Tourisme au Kenya, un marché porteur qui sort ses griffes


13 juin 2024 0

Le Kenya, réputé pour ses paysages à couper le souffle, sa faune emblématique et...