Pourquoi la reprise du Tourisme s’accélère


Le tourisme continue de se redresser à un rythme soutenu. À l’échelle mondiale, les destinations ont accueilli près de trois fois plus d’arrivées internationales au premier trimestre 2022 qu’au cours de la même période de 2021, l’Europe étant en tête du rebond du secteur.

Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, le tourisme international a ainsi connu une augmentation de 182 % en glissement annuel en janvier-mars 2022, les destinations du monde entier accueillant environ 117 millions d’arrivées internationales, contre 41 millions au premier trimestre 2021. Sur les 76 millions supplémentaires arrivées internationales pour les trois premiers mois, environ 47 millions ont été enregistrées en mars, ce qui montre que la reprise s’accélère.

L’Europe et les Amériques en tête de la reprise

Les données de l’OMT (Organisation mondiale du Tourisme) montrent qu’au cours du premier trimestre 2022, l’Europe a accueilli près de quatre fois plus d’arrivées internationales (+280 %) qu’au premier trimestre 2021, avec des résultats tirés par une forte demande intrarégionale.

Dans les Amériques, les arrivées ont plus que doublé (+117 %) au cours des trois mêmes mois. Cependant, les arrivées en Europe et dans les Amériques étaient toujours inférieures de 43 % et 46 % aux niveaux de 2019, respectivement.

Le Moyen-Orient (+132%) et l’Afrique (+96%) ont également connu une forte croissance au premier trimestre 2022 par rapport à 2021, mais les arrivées sont restées respectivement inférieures de 59% et 61% aux niveaux de 2019.

L’Asie et le Pacifique ont enregistré une augmentation de 64 % par rapport à 2021, mais là encore, les niveaux étaient inférieurs de 93 % aux chiffres de 2019, plusieurs destinations restant fermées aux voyages non essentiels.

Par sous-région, les Caraïbes et l’Europe du sud de la Méditerranée continuent d’afficher les taux de reprise les plus rapides. Dans les deux cas, les arrivées sont revenues à près de 75 % des niveaux de 2019, certaines destinations atteignant ou dépassant les niveaux d’avant la pandémie.

L’ouverture des destinations

Bien que le tourisme international reste inférieur de 61 % aux niveaux de 2019, la reprise progressive devrait se poursuivre tout au long de 2022, à mesure que davantage de destinations assoupliront ou lèveront les restrictions de voyage et que la demande refoulée se libérera. Au 2 juin, 45 destinations (dont 31 en Europe) n’avaient mis en place aucune restriction liée au Covid-19. En Asie, un nombre croissant de destinations ont commencé à assouplir ces restrictions.

Malgré ces perspectives positives, un environnement économique difficile associé à l’offensive militaire de la Fédération de Russie en Ukraine constitue un risque à la baisse pour la reprise en cours du tourisme international.

L’offensive russe sur l’Ukraine semble avoir eu un impact direct limité sur les résultats globaux jusqu’à présent, bien qu’elle perturbe les voyages en Europe de l’Est.

Cependant, le conflit a des répercussions économiques majeures à l’échelle mondiale, exacerbant les prix déjà élevés du pétrole et l’inflation globale et perturbant les chaînes d’approvisionnement internationales, ce qui entraîne une augmentation des coûts de transport et d’hébergement pour le secteur du tourisme.

Les recettes d’exportation devraient se redresser plus rapidement 

Le total des recettes d’exportation du tourisme (y compris les recettes du transport de passagers) a atteint environ 713 milliards de dollars américains en 2021, soit une augmentation de 4 % en termes réels par rapport à 2020, mais toujours 61 % en dessous des niveaux de 2019.

Les recettes du tourisme international ont atteint 602 milliards de dollars, également 4 % de plus en termes réels qu’en 2020. L’Europe et le Moyen-Orient ont enregistré les meilleurs résultats, avec des revenus atteignant environ 50 % des niveaux d’avant la pandémie dans les deux régions.

Cependant, le montant dépensé par voyage est en augmentation – passant d’une moyenne de 1 000 USD en 2019 à 1 400 USD en 2021.

Une reprise plus forte que prévu à venir

Le dernier indice de confiance de l’OMT a montré une nette hausse. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, l’indice est revenu aux niveaux de 2019, reflétant l’optimisme croissant des experts du tourisme du monde entier, s’appuyant sur une forte demande refoulée, en particulier les voyages intra-européens et les voyages américains vers l’Europe.

Selon la dernière enquête du groupe d’experts de l’OMT, une écrasante majorité de professionnels du tourisme (83 %) voient de meilleures perspectives pour 2022 par rapport à 2021, tant que le virus est contenu et que les destinations continuent d’assouplir ou de lever les restrictions de voyage. Cependant, la fermeture en cours de certains grands marchés émetteurs, principalement en Asie et dans le Pacifique, ainsi que l’incertitude découlant du conflit russo-ukrainien, pourraient retarder la reprise effective du tourisme international.

Un nombre plus élevé d’experts (48 %) voient désormais un retour potentiel des arrivées internationales aux niveaux de 2019 en 2023 (contre 32 % dans l’enquête de janvier), tandis que le pourcentage indiquant que cela pourrait se produire en 2024 ou plus tard (44 %) a diminué par rapport à à l’enquête de janvier (64 %).

Pendant ce temps, fin avril, la capacité aérienne internationale à travers les Amériques, l’Afrique, l’Europe, l’Atlantique Nord et le Moyen-Orient a atteint ou est proche de 80 % des niveaux d’avant la crise et la demande suit.

L’OMT a révisé ses perspectives pour 2022 en raison de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre 2022, d’une augmentation significative des réservations de vols et des perspectives de l’indice de confiance de l’OMT.

Les arrivées de touristes internationaux devraient désormais atteindre 55 % à 70 % des niveaux de 2019 en 2022, en fonction de plusieurs circonstances, notamment la vitesse à laquelle les destinations continuent de lever les restrictions de voyage, l’évolution de la guerre en Ukraine, d’éventuelles nouvelles flambées de coronavirus et la conjoncture économique, notamment l’inflation et les prix de l’énergie.





    1 commentaire pour “Pourquoi la reprise du Tourisme s’accélère

    1. La reprise c’est pas pour tout le monde
      Surtout nous les ex salariés de Fti voyages
      Toujours en attente qu’ils nous rappelle comme nos dirigeants nous l’avez promis en larmoyant!
      Lamentable
      Une chômeuse alsacienne

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous

Bonnes vacances à tous

3210 vues
15 juillet 2022 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Pourquoi Hong Kong doit autoriser les citoyens à voyager librement

Pourquoi Hong Kong doit autoriser les citoyens à voyager librement

3848 vues
13 juillet 2022 0

Hong Kong doit permettre aux employés du secteur financier de voyager librement pour conserver...

Tourisme aux USA : un milliard pour rénover les aéroports américains !

Tourisme aux USA : un milliard pour rénover les aéroports américains !

1589 vues
12 juillet 2022 0

La Federal Aviation Administration ( FAA ) des États-Unis devrait allouer près de 1...