Palmyre en Syrie n’est pas encore sauvée


La cité antique de Palmyre dans le désert de Syrie est tombée, il y a quelques jours, aux mains de l’Etat islamique (EI). « Les combattants de Daech occupent désormais toutes les parties de Tadmor (nom arabe de Palmyre), y compris le site archéologique » qui se situe dans le sud-ouest de la ville, a confirmé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Le directeur des Antiquités et des musées syriens, Maamoun Abdelkarim, a confié sa peur de voir Palmyre subir le même sort que des sites archéologiques dans le Nord de l’Irak, notamment Nimroud et Hatra, endommagés ou détruits par l’EI, même si à l’heure actuelle, les trésors du musée de Palmyre ont été mis en sécurité.

palmyreCar le drapeau noir de l’EI flotte désormais sur le musée de la célèbre cité antique de Palmyre, la citadelle mamelouk du 13ème siècle. Le groupe jihadiste, qui a conquis la ville syrienne, a en effet pénétré il y a six jours dans ce musée « sans toutefois détruire, pour l’instant, les précieuses pièces archéologiques« , a affirmé Maamoun Abdelkarim.

« Quand les combattants de Daech sont arrivés, il ne restait presque plus rien dans le musée« , situé dans la ville en dehors du site archéologique.

« Nous avons envoyé progressivement les pièce antiques à Damas, mais il y a de grandes pièces, à l’entrée du musée, comme les sarcophages qui pèsent 3 à 4 tonnes et que nous ne pouvons pas faire bouger« , a-t-il précisé, en référence à des sarcophages en haut relief romano-byzantins de haute valeur.

La barbarie coutumière de l’EI fait craindre en revanche pour le site millénaire de Syrie qui attiraient plus de 150 000 touristes par an avant cette guerre qui, selon l’ONU, a déjà fait plus de 220 000 morts en quatre ans et poussé 9,5 millions de Syriens sur les routes (dont 3 millions réfugiés à l’étranger).

Le 29 juin prochain, Irina Bokova, la Directrice générale de l’Unesco, envisage d’appeler à une coalition mondiale pour tenter d’enrayer le «nettoyage culturel» perpétré par des groupes djihadistes. Car «c’est toute l’humanité qui est ainsi dépossédée de sa mémoire».

Sans compter que ces attaques contre la culture accentuent la désintégration des sociétés, car les djihadistes dépouillent les Etats et les nations «de ce qu’ils ont de plus intime».

 

Outre cette région, l’EI contrôle la majeure partie des provinces de Deir Ezzor et Raqa (nord), et a une forte présence dans les provinces de Hassaké (nord-est), d’Alep (nord), de Homs et de Hama (centre).

Il possède de plus la quasi-totalité des champs pétroliers et gaziers de Syrie, qui lui assurent une importante source de revenus.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les Seychelles en grand luxe avec Variety Cruises

Les Seychelles en grand luxe avec Variety Cruises

2329 vues
13 juillet 2022 0

Qui n’a jamais rêvé de visiter les Seychelles, ce petit paradis de centaines d’îles...

Le tourisme au Japon veut vite repartir de plus belle

Le tourisme au Japon veut vite repartir de plus belle

2326 vues
12 juillet 2022 0

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a révélé que le secteur...

Pourquoi le Canada prolonge les restrictions frontalières pour les touristes

Pourquoi le Canada prolonge les restrictions frontalières pour les touristes

1500 vues
8 juillet 2022 0

Le Canada prolonge les restrictions frontalières pour les voyageurs entrants. Le gouvernement fédéral a...