L’œuvre monographique de Joël Andrianomearisoa


Renforçant sa place prépondérante dans le double domaine « art et textile », Clermont-Ferrand Métropole invite le plasticien Joël Andrianomearisoa à investir l’ensemble des espaces de son musée des beaux-arts, le MARQ.

Depuis le 15 octobre dernier, l’artiste (très remarqué à la Biennale de Venise 2019 pour sa proposition pour le Pavillon de Madagascar) propose aux visiteurs une déambulation dans le musée, en commençant par la Chapelle* de l’ancien couvent des Ursulines autour duquel il a été bâti, à travers un récit amoureux en 5 temps.

Imaginée dans le cadre de la 5ème édition du FITE-Festival International des Textiles Extra ordinaires- dont le thème est celui de l’amour, l’exposition We were so very much in love pose un regard sensible sur le monde, la vie, la mort, la spiritualité et l’actualité, et leurs impacts sur les liens amoureux.

Jusqu’au 21 février 2021
Musée d’Art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Jimmy Robert : Appui, tendu, renversé

Jimmy Robert : Appui, tendu, renversé

413 vues
10 septembre 2021 0

L’exposition retrace le parcours de Jimmy Robert depuis plus de 20 ans à travers...

Un Palais pour l’Empereur. Napoléon Ier à Fontainebleau

Un Palais pour l’Empereur. Napoléon Ier à Fontainebleau

745 vues
20 août 2021 0

À la rentrée, Napoléon Ier est encore et toujours à l’honneur au château de...

La Street culture Urban Week bientôt en septembre

La Street culture Urban Week bientôt en septembre

818 vues
20 août 2021 0

Le festival street culture Urban Week Paris La Défense se tiendra cette année du...