Les touristes extra européens de retour sur la Côte d’Azur


C’est l’agréable constat qu’ont pu faire les Guides de Provence, depuis le début de la saison : les touristes étrangers, et notamment extra-européens, sont de retour dans le sud de la France.

« Nous constatons cela sur les quais de croisière, entre Marseille et Nice. L’année dernière, nous avons assisté au retour des clients européens, allemands, italiens et espagnols principalement. Cette année, ce sont les clients extra-européens qui reviennent, à savoir les Américains, les Canadiens et les Brésiliens, se félicite Cécyl Tarlier (photo ci-contre), Président de l’Association Guides Sud Provence, qui regroupe une quarantaine de guides touristiques professionnels de la région ».

Tous les indicateurs sont au vert depuis des mois : taux d’occupation des hôtels et des campings en forte hausse, terrasses à nouveau prises d’assaut sur le Vieux Port ou la Croisette, capacité de résilience et d’anticipation des acteurs du tourisme.

Au cours des deux dernières années, les professionnels du tourisme, qu’ils soient publics ou privés, n’ont pas chômé : Nice a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, tandis que Marseille a préparé activement l’ouverture de la grotte Cosquer, dans l’ancienne Villa Méditerranée.

« Toutes les actions conduites par le Conseil régional, le CRT Provence, le CRT Côte d’Azur ou encore les différents Clubs de la Croisière de notre région ont porté leurs fruits, analyse Cecyl Tarlier. Cela étant, les chiffres d’avant Covid ne se sont pas encore reformés : les navires qui accostent à Marseille, Toulon ou Nice comptent, certes, de plus en plus de clients extra-européens, mais ils sont à moitié plein. Résultat : de nombreux guides n’ont repris leur activité qu’à mi-temps et sont contraints de trouver un autre travail à côté, pour compenser ».

De façon à toucher davantage de clients, les Guides Sud Provence ont rénové leur site internet à travers une offre d’activités élargie : www.guide-sudprovence.com. Ceci leur permet de compenser les creux de leur activité et de mieux remplir leurs emplois du temps, en restant maître de leurs honoraires.

« Cette plateforme qualitative, poursuit Cecyl Tarlier, nous permet de répondre à l’urgence de commandes de dernières minutes pour des visites guidées sur Marseille, Arles, Nice ou Avignon. Là aussi, nous constatons une hausse de 30 % de nos réservations par rapport à l’année dernière, ce qui nous a poussé à lancer une version anglaise de notre site, et à dupliquer le modèle au niveau national dans le cadre du projet www.guides-france.com. 

Espérons que le tourisme, qui représente 7 % du PIB de notre région, ne sera pas trop affecté dans les
mois qui viennent par le retour de l’inflation, la guerre en Ukraine ou l’éventualité d’une septième vague de Covid-19« .





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Grand Roissy lance son Tourisme City Tour

Le Grand Roissy lance son Tourisme City Tour

1062 vues
28 juin 2022 0

L’Office de Tourisme Grand Roissy propose un City Tour de juillet à août pour...

Le compte à rebours a commencé pour l’ Armada Rouen 2023

Le compte à rebours a commencé pour l’ Armada Rouen 2023

1624 vues
21 juin 2022 0

A J-365, les organisateurs du plus grand rassemblement au monde des grands voiliers ont...

A Monaco : la collection du Prince s’installe sur le port

A Monaco : la collection du Prince s’installe sur le port

2282 vues
8 juin 2022 0

En ce mois de juin, 70 voitures de la collection privée du prince de...