Le tourisme part en fumée : La Thaïlande dépénalise l’usage du cannabis


C’est par un simple tweet que Anutin Charnvirakul, le Ministre thaïlandais de la Santé a annoncé la décision prise par le gouvernement thaïlandais d’autoriser et de légaliser l’usage du cannabis à titre récréatif. Déjà depuis fin 2020, la Thaïlande avait permis l’usage du cannabis à des fins médicales.

La Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie à dépénaliser l’usage du cannabis. Mais cela n’est pas la porte ouverte aux trafics en tout genre, bien au contraire. Production et commerce seront légaux mais soumis à déclaration et contrôles. En attendant, il faudra attendre une période de 120 jours après la publication de cette nouvelle loi, avant qu’elle n’entre en vigueur.

En attendant ce moment, il est recommandé aux visiteurs qui seraient tentés de profiter dès à présent de cette opportunité, de se montrer extrêmement prudent car ils se trouveraient dans une zone entre chien et loup où nul ne sait s’ils pourraient être accusés de commettre un délit avec amende et arrestation éventuelle. Interrogée à ce sujet, la police thaïlandaise elle-même a confirmé de pas trop savoir comment agir.

Les grandes lignes du projet de loi sont assez simples. L’usage récréatif du cannabis est autorisé, ainsi que la détention pour usage personnel, donc dans des quantités limitées. Chaque thaïlandais peut cultiver du cannabis pour sa consommation personnelle.

Les paysans se lançant dans la culture du cannabis devront s’enregistrer auprès des préfectures locales et seuls pourront en faire commerce les titulaires d’une licence officielle.

Par contre tout ce qui pourrait s’apparenter à du trafic sera strictement interdit. Autant dire que le « gentil » touriste qui se ferait prendre à se promener par exemple avec 1 kg d’herbe peut être sûr que la Thaïlande se fera le plaisir de lui offrir le gîte et le couvert pour quelques années dans une de ses délicieuses prisons dont tout le monde connait le charme et le confort.

Contrairement à des pays comme les Pays-Bas qui ont n’ouvert véritablement que le commerce du cannabis, la Thaïlande, au vu des besoins et de l’utilité maintenant reconnue du cannabis à des fins thérapeutiques et médicales, a choisi une option plus large, devenir un pays hautement producteur.

Le but de cette légalisation est de créer un cadre légal pour que le cannabis devienne une ressource financière importante pour l’agriculture du pays offrant ainsi aux paysans des revenus substantiels, ce qui aurait aussi comme effet collatéral de limiter l’exode rural qui est un véritable fléau pour le pays.

Et en parallèle du volet agricole de la production de cannabis à l’échelle nationale, le gouvernement table sur la création d’une industrie de PME pour la transformation du produit brut, car les dérivés sont extrêmement variés, comme les huiles, les boissons, les chocolats….

et bien évidemment tous les produits à base de CBD qui eux pourront être exportés dans tous les pays, comme ceux de l’Union Européenne, qui ont encore une législation restrictive sur le côté « planant » du cannabis, comme la France par exemple.

Mais pour que le pays ne soit pas considéré comme un pays narco-trafiquant, la Thaïlande va devoir lutter efficacement contre toute forme de trafic.

Et si tout un chacun pourra profiter de cette législation sur place, il ne devra pas oublier qu’il ne pourra pas y faire son petit marché. Ce ne sera jamais un lieu d’approvisionnement légal pour les particuliers.

Et tenter de ramener ce genre de souvenir ne sera pas du gout ni des douanes thaïlandaises ni de celles de son pays d’origine. Il y aura toujours des petits malins pour essayer quand même, mais il y en aura toujours qui se feront prendre, et pour ceux- là ce ne sera drôle du tout!

Un dernier conseil : pour les mois qui viennent l’usager devra être extrêmement prudent car en attendant que la loi soit d’abord proclamée puis devenue enfin effective, il se trouvera dans une zone entre chien et loup où nul ne sait s’il est en train de commettre un délit passible d’amende ou même d’arrestation.

Interrogée à ce sujet, la police thaïlandaise elle-même a reconnu être dans le flou le plus total !

Alors même si certains y verront un motif de voyage, la grande majorité des touristes viendra seulement pour ce qui est l’essence même de ce pays: la beauté de ses paysages et de ses plages, la splendeur de ses temples et de ses sites archéologiques, les délices de sa cuisine et surtout la gentillesse de sa population.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment Viaticus forme les futures stars du tourisme

Comment Viaticus forme les futures stars du tourisme


26 septembre 2022 0

Bernard Sabbah est un professionnel reconnu de la télévision et de la radio ....

Fuite de cerveaux en Russie, dans la peau de touristes en Turquie

Fuite de cerveaux en Russie, dans la peau de touristes en Turquie


23 septembre 2022 0

Les Russes se ruent actuellement sur les agences de voyage et les compagnies aériennes...

Tourisme & aviation : Le Transport aérien redécolle malgré des vents contraires

Tourisme & aviation : Le Transport aérien redécolle malgré des vents contraires


22 septembre 2022 0

Dans un contexte de ralentissement général de la croissance économique, la reprise du transport...