Le redémarrage du tourisme, ennemi de la création d’emploi ?


Pour beaucoup de professionnels des voyages et du tourisme, le redémarrage de l’activité touristique pour l’été prochain pourrait être préjudiciable.

«Les gouvernements européens travaillent en amateurs», expliquent-il, pour l’instant sous couvert d’anonymat. «Nous rouvrons… mais qui viendra ? S’il n’y a pas de vols, si un accord n’a pas encore été conclu. Quatre pays de l’Union européenne, quatre réglementations différentes: quarantaine oui, quarantaine non; PCR oui, PCR non; le PCR 48 heures avant… alors vous arrivez et non, vous n’êtes pas obligé de passer le test ».

Et d’attaquer précisément Bruxelles. « Ceux qui dirigent l’Union européenne ne sont pas capables d’uniformiser les règles pour voyager d’un pays à l’autre ? »

Notamment en Italie, où un an et demi après le début de la crise du coronavirus, la patience des entrepreneurs du secteur s’épuise.

Ernesto Preatoni, un homme d’affaires admiré et apprécié dans tout le pays, rejoint les critiques des grossistes en voyages et des transporteurs qui protestent contre le manque et/ou la disparité des critères européens, le chaos réglementaire interne en Italie, ainsi que l’absence de stratégie commune.

Haro sur la location touristique saisonnière

En Espagne et dans le sud de la France, les dirigeants ont intensifié leur offensive contre le tourisme de masse, en particulier celui des îles Baléares, justifiant qu’il est contreproductif pour l’économie locale car favorisant la surpopulation et la flambée des prix notamment immobiliers.
01
Pour eux, l’une des causes majeures de cette saturation pré-covid est venue du manque de contrôle de la location saisonnière impulsé par Airbnb

Et paradoxalement, le gouvernement des îles Baléares célèbre l’effondrement touristique actuel expliquant en substance que : « C’est une bonne nouvelle que les chiffres du tourisme de 2019 ne reviennent pas« .

Cette phobie touristique s’est répandue dans une large couche sociale à la suite des l’émeute contre Airbnb, dont le manque de contrôle a déclenché une flambée des prix des logements et a mélangé des résidents et des touristes dans des zones qui n’étaient pas délimitées pour cela dans les plans urbains.

Cela a été la principale cause de cette surpopulation touristique critiquée ces dernières années.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Grands changements à la tête de TUI, le premier voyagiste mondial

Grands changements à la tête de TUI, le premier voyagiste mondial

1272 vues
29 juin 2022 0

Le conseil de surveillance de TUI a confirmé hier les propositions du comité présidentiel....

Pourquoi pour une fois, l’ Otan est bonne pour le tourisme

Pourquoi pour une fois, l’ Otan est bonne pour le tourisme

1414 vues
28 juin 2022 0

A deux jours de l’ouverture du prochain sommet de l’Alliance Atlantique Nord dans la...

Côte d’Azur : le tourisme renoue enfin avec 2019

Côte d’Azur : le tourisme renoue enfin avec 2019

1427 vues
27 juin 2022 0

Célébrant les 80 ans de sa création, le CRT Côte d’Azur France confirme une...