Le Bhoutan, un paradis touristique pourtant largement méconnu


Le Bhoutan veut plus de touristes et il y travaille. L’un des projets du pays visant à en faire une destination plus attractive consiste à améliorer l’accessibilité, ce qui pourrait paradoxalement faire obstacle à ses objectifs touristiques.

Davantage d’hélicoptères, des routes plus larges et un grand aéroport international dans deux ans dans la prochaine Gelephu Mindfulness City sont en préparation alors que le royaume s’attaque au retard du tourisme post-pandémique.

« Le pays envisage d’ouvrir un ou deux points d’entrée terrestres supplémentaires depuis l’est du Bhoutan… afin que nous puissions disperser les gens vers d’autres régions du pays », a déclaré tout récemment le directeur du tourisme du Bhoutan, Damcho Rinzin.

Aujourd’hui, les visiteurs ne peuvent prendre l’avion que vers l’aéroport international de Paro, situé dans la partie occidentale du Bhoutan, à plus d’une heure de la capitale Thimphu, et au milieu d’une vallée.

Et ils doivent ensuite conduire, prendre un vol intérieur ou un hélicoptère pour se rendre dans d’autres régions.

Essayer de disperser les touristes dans les régions de l’est, du centre et du sud du Bhoutan signifie également qu’il faut former la population locale pour qu’elle participe à l’industrie du tourisme, a déclaré M. Rinzin.

« Cela pourrait inclure la facilitation des séjours chez l’habitant et la conduite de rafting sur la rivière, a-t-il ajouté.

« Chaque Bhoutanais est un acteur de l’industrie du tourisme. En ce sens, nous essayons d’impliquer tout le monde », a-t-il précisé.

Seulement 300 000 touristes comme objectif

Le Bhoutan vise à attirer 300 000 touristes par an – un maximum informel fixé par le pays pour garantir que le tourisme n’ait pas d’impact sur sa nature et son environnement.

« Nous ne pouvons pas accueillir plus de 300 000 touristes par an », a déclaré le Premier ministre du Bhoutan, Tshering Tobgay, qualifiant la politique touristique du pays de « grande valeur avec faible volume ».

« Nous ne pouvons pas accueillir un plus grand nombre de touristes simplement parce que nous n’avons pas la capacité d’absorber un grand nombre de touristes. Ils vont détruire l’environnement – ce n’est pas parce que les touristes veulent détruire l’environnement, ce sont simplement des chiffres », précise t-il.

Près de 100 000 visiteurs sont arrivés au Bhoutan l’année dernière, soit un tiers du pic de 350 000 enregistré en 2019.

Diversifier et améliorer l’industrie touristique

Tous les visiteurs, à l’exception des ressortissants indiens, bangladais et maldiviens, ont besoin d’un visa préalable pour visiter le Bhoutan.

Le Bhoutan facture également des frais quotidiens de développement durable de 100 dollars par personne, qu’il utilise pour financer des projets de conservation et de développement.

Ces frais étaient deux fois plus élevés avant la pandémie, mais le pays les a réduits dans le but d’attirer davantage de visiteurs.

L’Inde est le plus grand marché touristique du Bhoutan, mais le royaume cherche à se diversifier, a déclaré M. Rinzin.

Le profil des touristes évolue, selon Carissa Nimah, directrice du marketing du département du tourisme du Bhoutan.

« On voit la durée de séjour augmenter. Nous constatons que le pouvoir d’achat des clients a nettement augmenté ici. Je pense également que l’industrie a fait de très gros efforts pour élever ses normes et ses services. Ainsi, par exemple, concentrez-vous vraiment sur la fourniture d’aliments de meilleure qualité et d’expériences de meilleure qualité », a-t-elle déclaré.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment Disney glisse sur le marché des croisières

Comment Disney glisse sur le marché des croisières

2816 vues
12 juillet 2024 0

Walt Disney compagny a dévoilé mardi dernier (9 juillet) son projet de lancer un...

Niche fiscale Airbnb : Le Conseil d’Etat donne raison aux professionnels du tourisme

Niche fiscale Airbnb : Le Conseil d’Etat donne raison aux professionnels du tourisme

2486 vues
11 juillet 2024 0

Le lundi 8 juillet dernier, le Conseil d’Etat a donné raison aux professionnels du...

Capri, ça y est c’est fini  !

Capri, ça y est c’est fini !

3298 vues
9 juillet 2024 0

L’île italienne de Capri a levé l’interdiction faite aux touristes après que les problèmes...