Du Suprême de Russe à déguster


Moravagine est un roman de Blaise Cendrars (1887-1961) publié chez Grasset en 1926, après une genèse d’une dizaine d’années. En 1956, l’écrivain a revu, corrigé et complété son roman par un « Pro domo: Comment j’ai écrit Moravagine » et une postface.

MORAVAGINELe narrateur, Raymond la Science, présenté comme une connaissance de Blaise Cendrars (qui apparaît lui-même dans le roman), y raconte comment sa profession de médecin l’a fait rencontrer Moravagine, dernier descendant d’une lignée noble d’Europe de l’Est dégénérée.

Ce fou dangereux est interné pour homicide dans la clinique de Waldensee, près de Berne.

Fasciné par la personnalité de ce « grand fauve humain », le médecin aide à son évasion, et les deux hommes vivent alors à travers le monde de rocambolesques aventures qui les conduisent à côtoyer tour à tour des groupes terroristes russes ou des Indiens d’Amérique.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Chut, le camarade Mao parle !

Chut, le camarade Mao parle !

2557 vues
18 novembre 2022 0

Tout envoyer balader pour partir en quête, seule, au fin fond de la Chine...

La pastorale en si bon chemin

La pastorale en si bon chemin

2813 vues
4 novembre 2022 0

Un mois sur le Camino del Norte, de Bayonne à Santiago, 40 kilomètres de...

La nuit je vois, par Johan Eklöf

La nuit je vois, par Johan Eklöf

1046 vues
9 septembre 2022 0

La pollution lumineuse, enjeu majeur du XXIe siècle. Pour la première fois au niveau...