Comment vivre un vrai week-end de châtelains en Val de Loire


Qui n’a pas rêvé de se réveiller dans un de ces magnifiques châteaux des bords de Loire ? Alors si pour un jour, un week-end ou un peu plus longtemps, vous voulez vraiment vous sentir châtelains, n’hésitez plus, le Château des Grotteaux à quelques kilomètres de Blois et de Chambord vous tend les bras. C’est surement un des plus petits « Châteaux de la Loire », mais vous y aurez le séjour le plus authentique possible, une véritable ode à l’art de vivre à la française.

Lorsqu’en 2014, le Vicomte et la Vicomtesse du Halgouet découvrent le château, ils en tombent amoureux malgré son état très délabré et décident de changer de vie, revendent leur entreprise et achètent le château. Alors ils se lancent dans d’énormes travaux de restauration qui vont durer plus de deux ans, avant de pouvoir ouvrir les vénérables murs de cette très belle demeure à des hôtes de qualité à même d’en apprécier les charmes.

Cette demeure historique a été bâtie par Guillaume Ribier, proche conseiller du Louis XIII et du Cardinal de Richelieu. Guillaume Ribier était un esprit particulièrement érudit, qui vivait à Blois et disposait d’une fortune considérable qui lui permit d’assouvir sa soif de connaissance et son amour des livres.

Il réussit à acquérir au long de sa vie pas moins de 3.500 livres, ce qui fit de sa bibliothèque une des plus importantes d’Europe.

Et pour offrir à sa bibliothèque un écrin digne d’elle, il fit construire le charmant Château des Grotteaux, à quelques kilomètres de Blois, pour ce seul usage.

Là au moins ses précieux livres, dans ce château isolé, étaient à l’abri des risques d’incendie qui à cette époque, en ville, pouvaient facilement détruire des quartiers entiers.

Il put ainsi profiter pleinement de sa fabuleuse bibliothèque jusqu’à ses derniers jours. Il mourut à un âge canonique pour l’époque, 85 ans, sans héritier direct. C’est son neveu qui hérita, et ce sombre personnage qui ne jaugeait les livres qu’à l’aune de leur valeur pécuniaire, se hâta de les vendre.

Les acquéreurs, eux, furent à la hauteur de cette merveilleuse collection.

La moitié des livres fut achetée par le Tsar de Russie et l’autre moitié par le Cardinal de Mazarin, le successeur de Richelieu. Si l’on sait que Mazarin a légué toute sa bibliothèque à la Bibliothèque Mazarine (à l’Institut de France), on peut se demander ce que sont devenus ceux achetés par le Tzar. Peut-être sont-ils encore à Saint Pétersbourg ?

Au fil des siècles le château a été embelli, une orangeraie a été créée et un élégant moulin ajouté près de la ferme.

Le Château est passé bien plus tard dans les mains de Charles-Joseph Bagieu, un ami proche de Napoléon Bonaparte, qu’il a fidèlement suivi dans ses campagnes au travers de toute l’Europe.

C’est Bagieu qui a organisé les 33 hectares du domaine à la manière d’un parc à l’anglaise en y plantant de nombreux plants d’arbres ramenés de ses voyages.

Parmi eux, deux magnifiques cyprès chauves offerts personnellement par Napoléon 1er qui les fit venir spécialement de Louisiane à cet effet.

Les 33 hectares du domaine qui est traversé par la charmante rivière du Cosson sont encore aujourd’hui totalement entourés de hauts murs.

Dans le parc une élégante passerelle métallique, œuvre de Gustave Eiffel, a été installé pour enjamber la petite rivière du Cosson. Le château comme le parc sont tous les deux inscrits aux Monuments Historiques.

Cécile et Gaël du Halgouet, en dignes successeurs de ces personnages historiques ont su rendre sa splendeur et son charme à ce château.

C’est avec un gout très sûr que Cécile du Halgouet a meublé le château, sélectionnant meubles anciens et œuvres de designers, beaux objets d’art, meubles de famille, objet de décoration de la Maison Hermès, luminaires, tableaux…

… pour créer une ambiance aussi chaleureuse qu’intimiste dans des pièces qui sont pourtant de très grandes tailles.

Dans le château lui-même, trois vastes chambres et une très grande suite sont proposées aux hôtes. Une cinquième chambre a été installée au premier étage de l’orangerie.

Toutes ont été parfaitement restaurées, et deux d’entre elles possèdent des éléments de magnifiques fresques murales datant du XVIIème siècle et qui ont été redécouvertes lors des travaux de restauration.

Les chambres, toutes différentes, disposent de grandes salles de bains lumineuses, et ont vue sur le parc ou sur la rivière Cosson qui serpente au pied du château…

Le confort moderne est là, même s’il n’y a pas de télévision dans les chambres. Mais pour ceux qui ne sauraient vivre dans leur lucarne magique, il suffit de demander, et aussitôt une télévision sera installée, tout est prévu.

Mais ce qui fait le charme absolu du Château des Grotteaux c’est que le rez-de-chaussée du château est entièrement réservé pour les invités, de jour comme de nuit.

Pour être sûrs que leurs hôtes se sentent vivre comme des châtelains, les propriétaires ont pris la décision de leur laisser l’entière disposition du château lui-même. Ils ont choisi de vivre dans une aile adjacente mais indépendante.

Les clients ont la clef du château et sont les seuls à profiter à toute heure des deux immenses salons et de la vaste salle-à-manger. Des boissons, une machine à café et quelques délicieux produits y sont à leur disposition en permanence.

Et si vous êtes lève-tôt, vous pouvez toujours descendre vous installer dans un des magnifiques canapés pour lire un bon livre tout en savourant un excellent thé ou un petit expresso… Vous êtes chez-vous !

En période de soirées plus fraiches, Gaël du Halgouet se fera un plaisir d’allumer un joli feu dans les magnifiques cheminées des salons. Prendre un verre en regardant les flammes danser dans l’âtre, jouer du piano (et oui il y a aussi un piano) tout en écoutant craquer les buches, bavarder, raconter sa journée, méditer, lire… Voilà ce qui vous attend dans ces salons chaleureux.

Le petit déjeuner, un moment important pour bien commencer sa journée, est servi dans l’ancienne cuisine du château qui a conservé un immense et majestueux poêle en céramique, une pièce historique dont Gaël du Halgouet se fera un plaisir de vous conter les pérégrinations.

Présenté sous forme de buffet, le petit déjeuner vous offre une grande variété de produits principalement locaux soigneusement sélectionnés, fromages, charcuteries, fruits frais, yaourts, pains, viennoiseries, confitures « maison », miel des ruches du domaine…

et pour couronner le tout, de superbes gâteaux réalisés par Cécile du Halgouet elle-même. Dans le planning de la journée, prévoir un temps certain, ou un certain temps, pour apprécier le petit déjeuner à sa juste valeur.

Une vaste piscine a été installée dans le parc au bord des grands arbres avec une magnifique pool-house disposant de sièges confortables. Un vaste choix de boissons est à disposition.

Le cadre est superbe, et piquer une tête avant le petit-déjeuner est une option assez sympathique.

Prévenir la veille, pour que la piscine soit débâchée si vous êtes matinal, car elle est toujours recouverte pour la nuit. Un terrain de tennis est installé dans le domaine, et balles et raquettes sont disponibles.

Cécile et Gaël du Halgouet proposent à leurs clients un véritable service de conciergerie de luxe. Demandez et ils se feront un plaisir de tout organiser pour vous.

Pourquoi ne pas descendre en canoë la rivière Cosson directement depuis le pied de votre chambre pour rejoindre le Château de Chambord en pagayant? Vous aurez ainsi l’occasion de croiser des castors, des loutres et de nombreux oiseaux, et pourquoi pas un cerf ou une biche.

Et puis quel chic d’arriver au Château de Chambord en canoë ! Vous aimez pêcher, le Cosson qui traverse le domaine regorge de carpes, de sandres ou de brochets.

Vous voulez découvrir les nombreux châteaux des environs à vélo, pas de problème ! Blois, Chambord, Cheverny ne sont qu’à une vingtaine de minutes en pédalant.

Vous voulez découvrir la Vallée de la Loire depuis les airs, ils peuvent organiser pour vous un vol en montgolfière qui décollera directement depuis le parc. Jouer au golf, avoir un cours de yoga, demander un transfert direct en hélicoptère depuis ou vers Paris, visiter les châteaux avec un guide privé, réserver un safari photo durant le brame des cerfs du Château de Chambord… Il suffit de demander. Ils se chargeront de tout organiser. Et ils ne vous le diront peut-être pas, tout cela sera fait bénévolement.

Les du Halgouet se font un point d’honneur de ne pas demander de commission à tous ces prestataires extérieurs. C‘est cela un vrai service, car pour eux leurs clients sont comme des amis qu’ils accueillent dans leur maison. Ce qui se voit dans le nombre très élevé de clients qui reviennent régulièrement.

Comme il n’y a pas de restaurant au Château des Grotteaux, ils pourront vous fournir des listes des tables intéressantes aux alentours, des étoilés aux bistrots, mais rien que des tables qu’ils ont eux-mêmes testées.

Un point important à noter, le Château des Grotteaux est strictement réservé aux adultes. L’accès des enfants n’est pas autorisé. Ce qui à l’avantage de préserver l’atmosphère calme et reposante de ce lieu plein de charme où chacun peut se sentir châtelain en son château.

www.chateau-grotteaux.com

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Quotidienne a testé pour vous : l’ Hôtel des Grands Boulevards à Paris

La Quotidienne a testé pour vous : l’ Hôtel des Grands Boulevards à Paris

921 vues
30 juillet 2021 0

Bien évidemment, avec une adresse au 17 bd Poissonnière, l’ Hôtel des Grands Boulevards...

L’ Amirauté dans le grand bain

L’ Amirauté dans le grand bain

909 vues
16 juillet 2021 0

Passionnés et optimistes, Annabelle et Alexis Triboult, les gérants de l’hôtel Amirauté de La...

A Lisbonne, comment le Four Seasons a fait peau neuve

A Lisbonne, comment le Four Seasons a fait peau neuve

888 vues
25 juin 2021 0

Après 62 ans d’existence, l’adresse la plus emblématique de Lisbonne offre une nouvelle expérience...